Les écrits de Raphaël
BlogMes sits amisQuelques mots sur moiLivre d´OrRemerciements


Quelques mots sur moi

    Ca ne sera pas très long, je pense. Parler de moi n’est pas ce que je préfère !
    Par où commencer ? Eh bien, je me prénomme Raphaël. Un prénom d’artiste et d’archange que j’aime beaucoup. Je suis né un soir de Noël. Mon anniversaire et Noël étant par conséquent le même jour, j’aurais pu ne pas être gâté. Heureusement, je suis fils unique.

 Une photo sur scène

    C’est moi dans mon élément. Sur scène dans le Finistère, pour être exact. Je suis violoniste et professeur de violon. J’ai appris la musique classique en conservatoire, j’ai découvert le jazz qui ne m’a plus jamais lâché... J’ai joué d’autres styles : variétés, musique celtique... et même reggae. Je suis également animateur multimédia dans la bibliothèque de ma ville. Des métiers que j’aime et que j’espère bien continuer !
    Je mentirais en affirmant que j’ai toujours aimé lire. Je n’ai jamais eu la lecture en horreur, mais pendant longtemps, elle n’a été qu’un passe-temps parmi d’autres. Et puis j’ai mûri et redécouvert un genre : le fantastique. C’est Stephen King qui m’a passé le virus, et je n’en ai jamais guéri. J’ai connu d’autres écrivains par la suite : Clive Barker, Dean Koontz, Graham Masterton...
    Quant à l’écriture... Avec le recul, je me rends compte qu’elle m’a toujours fait rêver. J’ai toujours aimé imaginer des histoires. D’abord, manuscrites. Lorsqu’on m’a offert une machine à écrire, elles ont été tapées. Bien plus tard, c’est un ordinateur qu’on m’a offert. A l’époque, seuls les jeux vidéos m’intéressaient... jusqu’au moment où un traitement de texte est arrivé.
    Ai-je eu beaucoup de lecteurs pendant cette période ? Honnêtement, non. Jamais satisfait de mon travail, j’étais toujours très réticent à le soumettre à d’autres yeux que les miens. Alors, je l’effaçais avant même de l’avoir achevé. Et puis j’ai découvert un outil extraordinaire : les forums de discussion. J’y ai posté des histoires, j’y ai reçu des commentaires positifs et des critiques constructives...
    Aujourd’hui, me voici décidé à tenter l’édition.

    En dehors de la musique et de l’écriture, je suis aussi un passionné de cinéma, tous genres confondus. Aller voir un film d’art et d’essai un soir et un film d’action le lendemain ne me paraît nullement paradoxal : j’aime le cinéma, un point c’est tout. Parmi mes DVD, j’ai Total recall qui côtoie Les temps modernes, le docteur Mabuse et Hannibal Lecter qui se serrent la main, Ingmar Bergman et les X-Men, Jean-Luc Godard et John Woo...

Kaena

    Je vous présente Kaena. Elle est l’un des chatons d’une chatte qui avait élu domicile dans le garage d’un couple d’amis. J’ai  réfléchi à son nom, rassemblé des personnages de cinéma et de mythologies... Finalement, je me suis décidé pour Kaena, héroïne du film d’animation du même titre.

    Et à présent, quelques images de ma ville. J’ai nommé : Laval. Préfecture de la Mayenne, elle a une homonyme au Québec : c’est une grande ville dont l’université est réputée dans tout le Canada.
    Laval en Mayenne, ce n’est pas tout à fait ça. C’est une ville de 60 000 habitants dans un département plutôt rural. Quatre grands personnages y sont nés : Ambroise Paré, Alfred Jarry, le Douanier Rousseau et Alain Gerbault.
    Je n’ai pas la prétention de vous garantir le dépaysement, mais j’espère au moins vous donner envie de découvrir Laval :

Le château            Porche du château

La cour du château            Porte Beucheresse

La Grande Rue            Musée des sciences

    Voilà ! Que vous dire d’autre ? Eh bien... N’étant pas du genre à raconter ma vie, j’ai l’impression d’avoir fait le tour ou, à défaut, d’avoir dit l’essentiel me concernant.

Revenir en haut de la page

© 2010 Raphaël TEXIER copyright